Formation continue

Formation Continue

(AUT-100) Piwaseha - La culture et les réalités autochtones

Formations disponibles

Québec 5 novembre 2019 Français
Trois-Rivières 19 novembre 2019 Français
Val-d'Or 21 novembre 2019 Français
Amos 30 janvier 2020 Français
Rouyn-Noranda 26 mars 2020 Français
Québec 12 mai 2020 Français
La Tuque 27 mai 2020 Français
Saguenay 29 mai 2020 Français
Roberval 28 mai 2020 Français
Maniwaki 1 avril 2020 Français

Information spécifique

Prendre note que cette formation sera également offerte à Montréal : Inscription.

Objectifs

- Avoir une meilleure compréhension du passé et des réalités d’aujourd’hui afin de mieux intervenir ;
- Être capable de démontrer des comportements d’ouverture et d’acceptation quant aux différences culturelles ;
- Prendre conscience des différents obstacles qui nuisent à la communication et aux relations avec les Autochtones ;
- Reconnaître l’impact des perceptions négatives sur l’estime de soi chez les Autochtones ;
- Prendre conscience de ses propres valeurs culturelles et tenir compte de l’identité autochtone dans les rapports interculturels ;
- Être en mesure de comparer sa propre culture et celle des Autochtones.

Clientèle visée

  • Tous
  • Vise l’ensemble de la population ainsi que les travailleurs de tous les domaines et secteurs d’emploi, et ce, en contexte autochtone ou allochtone
  • Préalables

  • Aucun
  • Contenu

    - Test de connaissances ; - Histoire et informations (Loi sur les Indiens, politique d’assimilation, les fondements de cette politique, les pensionnats, terminologie autochtone, les Autochtones au Québec et quelques caractéristiques, etc.);
    - Présentation d’un documentaire : "Après les pensionnats : rebâtir ce que nous sommes"
    - Prise de conscience personnelle et professionnelle et mises en situation ;
    - Capsules d’information : Communication interculturelle : Quels sont les obstacles à la communication ? Quoi faire? Comment être?

    Formateur(s)

    Mark, Janet

    Membre de la nation Crie et titulaire d’un baccalauréat en enseignement préscolaire et primaire et d’une maîtrise en psychoéducation, Janet Mark se préoccupe depuis toujours du bien-être des Autochtones et elle a au cours de ses emplois, mis de l’avant une gamme de services à la population autochtone. Elle travaille à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) depuis 2002. Elle y coordonne, depuis l’automne 2011, les dossiers autochtones au Service de la formation continue et elle donne elle-même des formations en lien avec la culture autochtone et les réalités autochtones. Elle est aussi vice-présidente du conseil d’administration du Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or et elle a été membre du Conseil supérieur de l’éducation du Québec de 2010 à 2015. Dans le passé, elle a été coordonnatrice du Service Premières Nations et directrice intérimaire pour le campus de Val-d’Or, à l’UQAT. Elle a aussi travaillé au Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or, notamment comme directrice pour le Programme d’aide préscolaire aux Autochtones. Dans le Nord-du-Québec, elle a été enseignante, directrice et directrice-adjointe pour la Commission scolaire Crie. Pour terminer, Janet s’est vue mériter des distinctions. Elle a obtenu le premier prix pour sa communication orale présentée au 4e colloque conjoint des études de cycle supérieur en psychoéducation en avril 2003. En septembre 2006, elle a été reçue membre du Cercle de l’excellence du réseau de l’Université du Québec et elle a été lauréate du Prix de Personnalité Féminine de l’année lors du gala de la Chambre de Commerce de Val-d’Or en 2006.

    Bérubé, Julie-Anne

    Détentrice d’un baccalauréat en enseignement de l’anglais langue seconde, et bientôt diplômée du Certificat en études autochtones de l’UQAT, Julie-Anne s’est toujours intéressée aux langues et aux cultures. Son intérêt et sa curiosité l’ont d’ailleurs amenée à faire un stage de plusieurs mois dans la communauté crie de Waskaganish pendant ses études, pour ensuite être embauchée comme conseillère au soutien à l’apprentissage au Service Premiers Peuples de l’UQAT, au campus de Val-d’Or. - Entre 2010 et 2017, elle accompagne des étudiants des Premiers Peuples dans leur réussite académique, en plus d’être chargée de cours et formatrice auprès d’eux. Depuis 2018, elle est chargée de projet pour les dossiers autochtones de la formation continue, où elle se réjouit de pouvoir contribuer à l’amélioration de la compréhension des réalités autochtones et au développement d’un respect mutuel entre les individus.

    Gagnon, Josée

    Détentrice d’un baccalauréat en travail social de l’UQAT, Josée travaille avec les Autochtones depuis plus de 20 ans. Native de l’Abitibi-Témiscamingue, elle a parcouru le Québec cumulant une riche expérience particulièrement auprès des Atikamekw et des Innus. Étant elle-même métisse d’origine innue, elle s’est toujours sentie interpellée par les relations interculturelles. Elle a surtout exercé en milieu scolaire, en CLSC ainsi qu’en protection de la jeunesse. Après avoir habité à Opitciwan pendant 5 ans et à Sept-Îles pendant plus de 14 ans, elle fait un retour en région où elle élargie ses connaissances auprès des Cris et des Anishnabes.

    Attestation

  • 0,70 UEC (Unité d'éducation continue)
  • Durée du cours

    7 hrs (1 jours)

    Tarif

  • Régulier : 350,00 $ plus taxes
  • Mise à jour : 18 octobre 2019